Aller au menu de navigation Aller au contenu Aller au plan du site Aller a la recherche Retour accueil Retourner en haut de page Page accessibilité Page contact

Article paru dans PRESSE OCEAN  le mercredi 28 avril 2010


Sainte-Pazanne. Retz'emploi aimerait développer des conventions avec les collectivités

Gildas Houssais, Nicolas Guilbaudeau, Yvonnick Garnaud, Boris Avril et Coralie Durand dans la boutique de Sainte Pazanne

Ils ont recyclé 108 t d'objets en 2009 qui n'ont donc pas encombré les déchèteries et trouvé ainsi une nouvelle vie.


Mais, la confiance n'est pas encore acquise. La lettre de Michel Bahuaud en est une illustration. 
Quatre ans et toujours le même problème de reconnaissance, la ressourcerie l'Atelier du Retz emploi installée depuis 2006 à Sainte-Pazanne aimerait que les politiques soient un peu plus attentifs à son évolution. L'année dernière, Coralie Durand, la présidente et Gildas Houssais, le directeur avaient tiré la sonnette d'alarme : prix du loyer élevé, convention avec la Communauté de communes Coeur Pays-de-Retz pour la récupération des objets pas assez élevés... 
Cette année les choses se sont en partie arrangées, l'association a déménagé et paie désormais 550 € de loyer par mois contre 1 500 auparavant. La convention avec la Communauté de communes a été revue à la hausse pour atteindre 118 € la tonne « un tarif tout à fait correct qui se pratique un peu partout » précise Gildas Houssais. 
Réponse négative
Retz'emploi qui s'autofinance pour moitié a écrit à la Communauté de communes de Pornic afin de lui proposer une convention identique à celle en place avec Coeur Pays-de-Retz « nous avons rencontré Michel Bahuaud, qui a en charge cette compétence pour lui présenter l'association et le travail qu'on réalise » souligne Coralie Durand. Quelques mois plus tard, la réponse est tombée. C'est non et les arguments avancés par Michel Bahuaud ont surpris pour ne pas dire choqués les membres de l'association.

En effet, ce dernier estime que les objets collectés (20 tonnes en 2009) « n'auraient pas été systématiquement mis au tout-venant, les meubles auraient été placés dans le caisson à bois, les vélos dans le caisson à ferraille... ». Peut-être, reste que sur ces 20 tonnes, la CCP aurait dû néanmoins payer son prestataire de service pour se débarrasser de ces objets.
Grenelle de l'environnement
Mais ce qui choque le plus est la dernière phrase « nous restons dubitatifs sur les éventuelles pièces justificatives que vous serez à même de nous fournir pour justifier de la provenance géographique des objets et tonnages collectés ». En d'autres termes, « il remet en cause notre honnêteté et la fonction même de notre association » estime Coralie Durand. Pourtant « tout est noté et pesé » poursuit Gildas Houssais qui ne comprend une attitude aussi méfiante. 
Retz'emploi s'inscrit néanmoins parfaitement dans la recommandation du Grenelle de l'environnement et dans les propos de Philippe Boënnec prônant le développement durable qui inscrit son action dans l'écologie, l'économie et le social. Retz'emploi recycle des objets en leur proposant une deuxième vie, participe à l'économie locale et fait vivre aujourd'hui quatre personnes. « On ne comprend vraiment pas une telle frilosité à notre égard » et encore moins les écrits de Michel Bahuaud.
Laurent Huou
Assemblée générale le 7 maià 18 h 30 à l'ancienne caserne. L'atelier sera ferméles samedis 1er et 8 mai 
Il remet en cause notre honnêtetéet la fonction même de notre association

Article paru dans Presse-Océan le 23 mars 2009

Le Pellerin.

Préparation avant l'ouverture d'une nouvelle boutique au Pellerin
Une nouvelle boutique solidaire ouvrira en mai. Mobilier et objets récupérés y seront vendus à petits prix.
Ça y est, le bail a été signé ! Retz emploi va s'installer au 18 rue du Docteur-Sourdille. D'ici mai, l'association basée à Sainte-Pazanne proposera une boutique solidaire avec un coin détente où les gens pourront discuter autour d'un café et autres gâteaux. 
L'objectif est de créer du lien social et de participer à la réinsertion par l'emploi en collectant des objets puis en les revendant. Un projet auquel s'ajoute une dimension environnementale via la récupération de vaisselles, ordinateurs, outillages, mobilier, disques, électroménager, jouets, vêtements...


Une maison où tout est à vendre !
« Cette nouvelle boutique s'appellera aussi Atelier du Retz emploi, comme celle de Sainte-Pazanne. Nous voulons garder une unité », confie le directeur Gildas Houssais. Mais des différences sont à noter : « La nouveauté réside dans la manière de présenter les objets. Nous allons reconstituer une maison avec une chambre, une cuisine, une salle à manger et les gens pourront la visiter et tout sera à vendre, du lit jusqu'au bibelot », poursuit le responsable. Dans la cour, les visiteurs trouveront tout ce qui concerne le jardinage et les jeux de plein air. Une initiative menée de concert avec la Ville. « La municipalité est très tournée vers le développement durable et l'écocitoyenneté, explique Gildas Houssais. C'est tout naturellement qu'elle est venue me demander si un projet de ressourcerie (atelier de réinsertion par la récupération) pourrait voir le jour sur la commune. » La structure ouvrira en mai, dans une maison de 70 m2 louée par la commune. Pour l'heure, bénévoles et élus s'affairent pour rafraîchir les bâtiments.
Recherche de bénévoles
« Nous recherchons des bénévoles qui voudraient s'investir dans notre projet, indique le directeur. Nous sommes actuellement 18 et, avec l'ouverture de cette seconde boutique, il va nous manquer du monde. » Un second appel est lancé aux financeurs : « Nous ne sommes que quatre salariés dont trois en contrat de réinsertion. Il nous faudrait un adjoint et un autre employé. Notre action est de vendre à petits prix mais aussi de créer de l'emploi, notamment pour les personnes en difficultés. »
E.M. et P.B.
Renseignements au 02 40 65 89 09 ou au 06 71 65 87 20.
Repères Entraide La commune du Pellerin loue les locaux à un prix modéré. Ceux-ci étaient auparavant occupés par les Ambulances du Pays de Retz, le bâtiment servant de locaux relais pour les entreprises. Cette société est désormais installée au 37 rue de la Jaunaie, toujours au Pellerin.

PRESSE OCEAN SUD LOIRE

lundi 23 mars 2009 Le Pellerin. L'association oeuvre pour la réinsertion par le travail

RETZ EMPLOI S'ÉTEND AU SUD

Article paru dans Ouest-France du 2 décembre 2013

Gildas Houssais, directeur : vers un nouveau modèle économique

L'Atelier du Retz-Emploi inaugurait ses nouveaux locaux, ce samedi, sur la zone industrielle des Berthaudières à Sainte-Pazanne. Ce nouvel espace, grand de 969 m2, est loué à la communauté de communes Coeur Pays de Retz, qui l'a construit pour un montant de 848 542 €, subventionné à hauteur de 63 %.

Cet espace inscrit « plus durablement, plus confortablement » la ressourcerie dans « son oeuvre de développement durable qui consiste en le recyclage des déchets, la réponse à certains besoins de la population, l'insertion de jeunes dans le monde professionnel », déclarait le président de l'intercommunalité Bernard Morilleau, lors de l'inauguration.

Cet essor du Retz-Emploi est « une véritable fierté pour tous, ses acteurs en premier, vis-à-vis de ce métier autrefois décrié qu'on appelait les chiffonniers », insistait la député Monique Rabin.

« Imaginez que tout ce qui est en vente ici aurait pu finir dans une déchèterie ! C'est un nouveau modèle économique qui se met en place :l'économie circulaire, ou comment aller au bout de l'utilisation d'un objet », lançait Gildas Houssais. L'instigateur de ce concept au cœur du Pays de Retz, et directeur de la structure, était sous le coup de l'émotion. Quel chemin parcouru depuis 2006. À l'heure des discours, il invita tous ses collaborateurs à le rejoindre à la tribune. Tous ont eu droit à une standing ovation.

Article paru dans Presse-Océan le 05 septembre 2009 

L'Atelier du Retz emploi ouvre aujourd'hui ses portes dans un nouveau local

Boris Avril, Gildas Houssais et Coralie Durand en plein aménagement de l'espace dédié à la vente.

La ressourcerie du Pays de Retz vient d'investir un nouveau local pour pérenniser son activité. La ressourcerie l'Atelier du Retz Emploi n'est plus dans l'impasse mais dans la rue.Au risque d'une quelconque méprise, il s'agit ici, non pas de la situation économique ou financière de l'association, mais de sa localisation sur la commune de Saint-Pazanne.  L'association vient en effet de déménager de l'impasse du Clos Neuf pour gagner le 28 rue Bel Air. Si les bureaux du nouveau local « sont plus exigus » selon Coralie Durand, la présidente de l'association, l'espace de vente est identique au précédent site. L'objectif du transfert : réduire une partie de la charge locative pour réaffecter les économies à d'autres postes. Avec désormais un loyer près de trois fois moins élevé que celui versé jusqu'ici (1 435 € auparavant contre 550 aujourd'hui), l'avantage pour la ressourcerie est conséquent notamment pour « pérenniser le CDD de Boris Avril, notre chargé de développement », explique Gildas Houssais, directeur de la structure. « Pour cela, on nous demande de faire des efforts », poursuit Coralie Durand. Chose préconisée, chose effective pour dégager les 4 500 € qui manquent et ainsi passer le poste en contrat emploi tremplin.


En plein boum
Pour y parvenir, Retz emploi recherche un co-financeur capable de prendre en charge les 20 % restants. Malgré cette manne à dénicher, l'association qui donne une seconde vie aux objets en tout genre et aux vêtements d'occasions, surfe sur une vague porteuse depuis sa création en 2006. En témoigne, le chiffre de vente en augmentation de plus de 16 % entre 2007 et 2008 passant de 60 000 € à 70 000 €. Comparé aux prix pratiqués (un vêtement pour enfant est vendu 30 centimes), le dynamisme de la ressourcerie n'est que plus significatif. Une boutique de vente a même vu le jour sur la commune du Pellerin.
Bâtiment relais
Logique quand le rayon d'action de la ressourcerie s'étend de Nantes à Saint-Nazaire en passant par le nord de la Vendée. Pour mieux répondre aux besoins et à l'intérêt grandissant du concept, le projet d'un futur déménagement dans un local plus vaste est déjà lancé. « Nous avons entamé des discussions avec la communauté de commune du coeur Pays de Retz pour qu'elle nous attribut un bâtiment relais », indique Coralie Durand. Déjà liée par une convention avec l'institution intercommunale depuis sa création, gageons que les négociations devraient être - rapidement - suivies d'effets. En attendant, au 28 rue de Bel Air, on ouvre aujourd'hui ses nouvelles portes à partir de 9 h, jusqu'à 17 h 30.
Jérome Heurtebize
Horaires et jours d'ouvertures au 02 40 65 89 09 ou 06 71 65 87 20.
Le chiffre de vente en augmentation de plus de 16 % entre 2007 et 2008

Article de Ouest France du 24 novembre 2013

M. Morilleau, au centre remet les clés à Gildas Houssais, et Sylvain Gelly, à gauche.

L'Atelier du Retz Emploi quitte des locaux trop exigus et peu fonctionnels à Sainte-Pazanne pour emménager dans des bâtiments flambant neufs. Il récupérera 250 tonnes d'objets cette année.

Parti de rien en 2006

« Notre nouvelle boutique est un bébé de 1028 m² qui pèse 250 tonnes d'objets récupérés », annonce fièrement le faire-part des parents - Atelier du Retz Emploi et communauté de communes Coeur Pays de Retz - après une gestation longue de six années. « J'étais seul, avec Alain Riffaud, quand nous avons planté l'enseigne de l'Atelier du Retz Emploi, en novembre 2006, se souvient le directeur Gildas Houssais. Assez vite, nous avons sollicité la municipalité pour nous aider à développer ce projet qui ne demandait qu'à décoller ».

L'avenir ne lui a pas donné tort puisque rapidement l'Atelier du Retz Emploi a essaimé hors de Sainte-Pazanne, ouvrant des antennes au Pellerin, au Breil à Nantes, à Saint-Brévin et offrant du travail à quatorze salariés. « Mais ce n'était pas du tout gagné ! Aujourd'hui, nous avons un outil idéal. »

Le soutien des élus

« C'est notamment grâce au soutien réel trouvé auprès de Bernard Morilleau », souligne Gildas Houssais. Le maire de Sainte-Pazanne et président de l'intercommunalité explique qui a d'abord observé avant de s'engager : « Nous avons été sollicités par l'association presque depuis le début. Mais nous n'avions pas de recul. Et avant de mettre des fonds publics, nous avions besoin de garantie de durabilité ».

« Au fil des années, enchaîne Bernard Morilleau, nous avons observé que l'Atelier du Retz Emploi prenait bien sa place dans le paysage du Pays de Retz et nous avons alors travaillé à la recherche de financements. Ce projet va aussi dans le sens du développement durable et de la politique de traitement des déchets. En plus, il répond à l'attente de la société en lui permettant de s'équiper à moindre coût ».

Une opération de 8 M€

L'association a pour buts la collecte, la valorisation et le réemploi d'objets et de matériaux pouvant être revendus ou recyclés afin de diminuer la quantité de matériaux enfouis ; la sensibilisation et l'information du public aux questions de développement durable et d'écocitoyenneté ; enfin l'aide à l'insertion sociale ou professionnelle de personnes en difficulté en leur fournissant un stage, un emploi et une formation.

Hormis les subventions de l'Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie), de l'Etat à travers le Fnadt (Fonds national d'aménagement du territoire) et la Detr (Dotation d'équipement des territoires ruraux), l'opération d'un montant global de 8 M€ s'est effectuée sans fonds publics complémentaires. L'association versera un loyer au propriétaire et maître d'ouvrage, la communauté de communes.

Collecte multipliée par deux

Zone des Berthaudières à Sainte-Pazanne, la nouvelle structure s'étale sur une surface légèrement supérieure à 1 000 m², dont 400 m² de boutique et 350 m² de stockage et d'atelier de valorisation. « Nous gagnons en fonctionnalité grâce à des locaux conçus pour notre activité, en sécurisation (alarme et télésurveillance) et en temps de trajet, puisque nous nous partagions sur plusieurs dépôts pazennais ». L'atelier du Retz Emploi sera ouvert au public les mercredis et samedis, de 10 h à 18 h.

109 tonnes avaient été collectées en 2010, 143 tonnes en 2011 par 7 salariés, 200 tonnes en 2012 et l'estimation est de 250 tonnes pour 2013.

Samedi 30 novembre, inauguration à partir de 13 h et le dimanche 1er décembre, de 10 h à 17 h. Portes ouvertes la semaine du mardi 3 au samedi 7 décembre, de 10 h à 17 h. Zone des Berthaudières, 7, impasse du Clos neuf, à Sainte-Pazanne. Au programme : buffet local et de saison, studio photo mobile, expositions, ainsi qu'une animation sur la réduction des déchets et une collecte de grille-pain, cafetières, écrans d'ordinateur, petit outillage électrique...

Article paru dans le Courrier du Pays de Retz le 13 juin 2013

C'est fait. Le projet d'une ressourcerie à Saint-Brevin voit le jour. Sa vocation ? Trouver une seconde vie aux objets destinés à la déchetterie.

Une équipe devant la nouvelle boutique de Saint Brévin.

Grâce à l’Atelier du Retz Emploi, les objets délaissés n’ont pas dit leur dernier mot. Depuis sept ans, l’association et ses onze bientôt douze salariés récupèrent, trient, réparent et revendent à petits prix tout ce qui peut encore servir. Et la liste est longue, “en gros, on vend de tout sauf la bouffe et l’essence” disait l’ancienne présidente Coralie Durand. Meubles, vêtements, livres, électroménager, matériel de jardinage ou de bricolage, objets de décoration proviennent de vide-maison ou d’apports volontaires et sont revendus dans les boutiques solidaires de Sainte-Pazanne et Le Pellerin. Depuis le 8 juin, il faut compter avec celle de Saint-Brevin.

Installé dans les anciens locaux de Solar Ener Jade, qui en reste propriétaire, le magasin offre 200 m2.

De nouveaux locaux à Sainte-Pazanne

L’idée d’une ressourcerie ne date pas d’hier sur le territoire du Sud Estuaire. Cela fait même plusieurs années que le bruit courait. L’ouverture de la nouvelle déchetterie a accéléré le mouvement. “Il fallait aussi que l’Atelier du Retz Emploi fasse ses preuves. Et en sept ans, on a bien essaimé dans le Pays de Retz. Tout est parti de Sainte-Pazanne où bientôt, nous aurons de grands locaux de stockage et de vente. Nous avons ouvert une boutique au Pellerin. La création de la ressourcerie à Saint-Brevin permet l’embauche de trois salariés”, explique le directeur-adjoint Sylvain Gelly qui seconde le fondateur de l’association, Gildas Houssais.

Le projet brevinois

Ici, le magasin a une proximité avec la déchetterie. Tous les deux sont situés à 500 m l’un de l’autre dans la zone de la Guerche. “Notre point de collecte est à la déchetterie où un agent valoriste y est à temps plein. À lui d’expliquer la revalorisation des objets à jeter et de les récupérer pour la boutique. Les gens peuvent venir ici directement. Et l’on pratiquera les vide-maisons également sur le secteur par la suite”, ajoute le directeur-adjoint. Ce qui n’est pas valorisable n’est pas jeté pour autant. Le papier est donné aux Papiers de l’Espoir, les textiles au Relais, les déchets électroménagers à Envie 44. Des collectifs d’artistes spécialisés dans le détournement d’objets y trouvent également leur bonheur… On vous le dit, la boutique du Retz Emploi a de la ressource et de la suite dans les idées !

Patricia Bigot

Article paru dans Ouest-France le 02 12 2013

Une cliente

Pascale Loaec est une fidèle cliente de l'atelier du Retz-Emploi. Cette habitante de Rouans fréquente la boutique « deux à trois fois par semaine ». Elle y achète « de petites choses, de la brocante. Je suis de près aussi les ventes à thèmes ».

Pour elle, cet espace est avant tout « un endroit sympa, chaleureux. Il y a toujours du café à disposition ». La ressourcerie, c'est surtout « une ambiance, qu'on ne trouve nulle part ailleurs ».

Cette Rouansaise vient plusieurs fois par semaine à l'atelier du Retz-Emploi de Sainte-Pazanne.

Article paru dans Ouest-France le 18 novembre 2013

À l'occasion de la semaine européenne de la réduction des déchets, Coeur Pays de Retz propose plusieurs animations d'information, essentiellement en faveur du compostage, qui permet de réduire sa poubelle d'environ 30 %. C'est Patrick Moreau, ambassadeur du tri, qui les présentera.

22 novembre, de 9 h à 12 h, marché de Sainte-Pazanne, information sur le compostage et collecte de petits DEEE (déchets d'équipement électroniques et électriques).

23 novembre, à 10 h 30, place du cimetière à Port-Saint-Père, animation sur le compostage à l'occasion du lancement d'une opération de compostage collectif.

30 novembre, de 13 h à 17 h, information sur la réduction des déchets (tri, compostage) et collecte de petits DEEE (déchets d'équipement électroniques et électriques) à l'occasion du week-end portes ouvertes de l'Atelier du Retz emploi, zone d'activités des Berthaudières à Sainte-Pazanne.

Article paru dans Ouest France le 02 décembre 2013

Viviane Bodin-Roché, présidente

Viviane Bodin-Roché a eu vent des premiers souffles de l'association du Retz-Emploi alors qu'elle exerçait son métier d'infirmière. L'idée a tout de suite plu à cette habitante de Saint-Brévin, mais elle s'est retenue d'adhérer à la structure. « Lorsque la retraite a sonné, je m'y suis dévouée et m'y donne pleinement aujourd'hui », raconte-t-elle.

Devenue présidente de l'atelier, elle conçoit le bénévolat comme « une disponibilité ». Elle y consacre « deux journées entières par semaine. Je déjeune avec les salariés. Je suis là pour eux, les jeunes. Je les aime bien. J'y trouve mon compte. »

Mais pourquoi le Retz-Emploi ? « Je suis fervente de l'anti gaspillage, de la réutilisation des objets. Je pratique aussi la peinture. Il y a ici une multitude d'objets que j'aimerais détourner à cette fin... » Celle qui aime « les choses simples, non contraintes par les normes », et qui adopte « la fantaisie et la couleur » comme philosophie de vie, veut mettre à la portée de tous, pour de petits budgets « de la décoration, du vestimentaire, des objets du quotidien ».

Article paru dans Ouest-France le 27 novembre 2013

Samedi 30 novembre de 13 h à 18 h à Sainte Pazanne : buffet par « Et puis c'est comme ça » ; camion de photographies rigolotes par l'association Am'arts ; exposition d'oeuvres créées à partir d'objets de récupération par l'association les Transformeurs ; expositions de peintures réalisées par les salariés. Dimanche 1er décembre de 10 h à 17 h : exposition d'oeuvres créées à partir d'objets de récupération par l'association les Transformeurs ; exposition de peintures réalisées par les salariés.

Samedi 30 novembre, de 13 h à 17 h,portes ouvertes de l'Atelier du Retz Emploi ; le dimanche 1er décembre de 10 h à 17 h et la semaine du mardi 3 au samedi 7 décembre, de 10 h à 17 h. Zone des Berthaudières, 7, impasse du Clos neuf, à Sainte-Pazanne.

On parle de nous